Consultation Adolescents

🌟Pourquoi j'ai choisi de me consacrer aux ados ?🌟

L'adolescence est une période charnière dans la vie d'un être humain, où l'on se sent autant invincible qu'un super-héros Marvel que vulnérable tel un escargot sur l'autoroute un jour de grand départ.

Accompagner les ados, leur offrir un espace de parole et surtout la possibilité de mieux se connaitre était pour moi une évidence. J'ai moi-même traversé des tempêtes durant mon adolescence et trouver un interlocuteur qui me comprenne n'était pas aisé. 

En accompagnant les adolescents, je veux aujourd'hui être cet personne qui va les écouter les comprendre et surtout les aider à dépasser les cailloux qu'il trouveront sur leur chemin. 

J'ajouterai que souvent la relation avec vous, leurs parents, peut sembler difficile et j'aspire aussi à pouvoir vous aider à recréer le lien de confiance mutuelle pour une relation plus harmonieuse avec votre adolescent. 

🌟L'expérience au service de vos ados🌟

Mon adolescence était plutôt tumultueuse : chagrins d'amour, difficulté scolaire (soldée par 2 redoublements), liens familiaux distendus, histoires de copine, manque de confiance en moi et j'en passe. Mon père ne savait pas que qu'il allait faire de moi et ma mère (qui voyait quel diamant brute j'étais) faisait de son mieux pour m'accompagner. 

Aujourd'hui, après avoir passé à loupe mes années d'ado, discuter longuement de ces périodes avec mes parents et accompagner des centaines d'ados, j'ai acquis une expertise qui me permet de cibler plus rapidement la situation et surtout mettre en place des outils efficaces pour accompagner votre adolescent.

🧙‍♂️Mon approche magique🧙‍♀️

Lorsque vous venez me voir, nous commençons toujours par une première séance. Nous discutons de la situation, des sentiments de chacun (parents et enfant). Ensuite, j'invite les parents à rejoindre la salle d'attente, et je reste en tête-à-tête avec votre adolescent. Mon objectif principal est de créer un cadre de confiance, car c'est à partir de là que la vraie transformation peut commencer.

J'ai dans ma boîte à outil un panel de techniques qui permettent de débloquer les situations :

⚡ L'hypnose pour travailler les croyances, dégommer un comportement ou encore dépasser une peur.

⚡ L' EFT pour travailler sur les émotions, regarder celles qui bloquent et renforcer celles qui font avancer.

⚡ Les soins LaHoChi pour un travail énergétique en profondeur. Les adolescents sont souvent très vulnérables et les énergies des autres peuvent les parasiter sans qu'ils en aient conscience.

⚡ La psychologie positive pour instaurer des nouvelles habitudes qui permettent de se sentir plus serein au quotidien.

⚡ L'astrologie pour mieux se connaître et comprendre nos fonctionnements.

Lors d'une consultation, je ne sais pas à l'avance quels outils je vais utiliser. Je poursuis un seul objectif : que la situation problématique pour laquelle votre adolescent est venue se transforme. Selon son histoire et ce que je ressens, j'utiliserai certains outils et pas d'autres et chaque séance sera différente. 

✨Pas de formule magique, mais une approche personnalisée✨

Le nombre de séances n'est pas prédéfini, car chaque enfant est unique. Certains changent rapidement, tandis que d'autres ont besoin de temps. Les séances sont espacées d'environ 3 semaines, et je reste disponible entre les séances si nécessaire. Mon objectif est de travailler en profondeur pour libérer tout le potentiel magique qui sommeille en votre adolescent.

Chaque séance dure une heure. Ce qui laisse le temps de discuter et de travailler sur la problématique.

Les consultations se font dans mon cabinet de Périgny-sur-Yerre. Je ne propose pas de consultation en Visio (sauf cas particulier, en cas de doute prenez le temps de me contacter afin d'en discuter). 

Une séance coûte 88€. Vous recevrez une facture acquitée quelques jours après notre rdv, pensez à l'envoyer à votre mutuelle, vous pourriez avoir une bonne surprise.

🤔Pourquoi on emmène son ado🤔

🪄 Pour qu'il retrouve confiance en lui et estime de lui

🪄 Pour qu'il se libère des crises d'angoisse 

🪄 Pour qu'il apprenne à contrôler son stress

🪄 Pour que sa motivation scolaire remonte

🪄 Pour qu'il dépasse ses peurs

🪄 Pour qu'il pose des mots sur ses maux

Vous vous posez des questions concernant la problématique que rencontre votre adolescents et si cela pourrait rentrer dans mon champs accompagnement, prenez le temps de réserver votre appel découverte

Paroles d'ados

"j'aime beaucoup la façon qu'elle a de voir les choses, jamais dans le jugement et la façon qu'on a d'être à l'aise et de vouloir se livrer m'amène à revenir quand j'en ressens le besoin. Je me sens beaucoup mieux depuis que j'ai commencé il y a maintenant 3 ans. J'ai appris énormément de choses sur moi-même qui me permettent aujourd'hui d'être vraiment qui je suis réellement. Je conseille à tout ceux qui sont dans mon cas de venir la rencontrer au plus vite."

Lucas, 19 ans


"Charline est très gentille. Elle comprend vite les autres. Elle prend le temps d'expliquer. Elle est très accueillante. J'ai pu me confier facilement, elle est à l'écoute."

Meïssane, 11 ans 

Vous souhaitez en parler ?

FAQ

Pourquoi je ne fais pas de consultation en Visio ?

Les consultations en visio avec un enfant laisse une certaine distance et je trouve que le lien n'est pas la même que lors d'une séance en présentielle. De plus, il peut y avoir des soucis de connexion qui empêche une certaine fluidité pendant la séance.

Combien faut-il de séance ?

Le nombre de séance n'est pas évident à déterminer à l'avance. Chaque enfants est différent et chaque problématique est différente. Dans certains cas 1 séance pourra suffir mais le plus souvent on est sur une moyenne de 3 séances.

Je ne sais pas expliquer à mon enfant pourquoi on vient vous voir.

Cette question revient souvent car beaucoup de parent ne savent pas expliquer les outils avec lesquels je travaille. Rassurez-vous je prendrai le temps d'expliquer les outils lors de notre première consultation. Pour votre enfant, revenez simplement à la problématique et dites lui je suis là pour l'aider à se sentir mieux, plus heureux.

Y a t-il des exercices à faire entre les séances ?

En général non, mais il arrive que je donne des petites missions afin qui va accompagner le processus thérapeutique que l'on met en place. Ce n'est pas sensé être long car les enfants ont souvent déjà fort à faire avec leurs devoirs.

Mon enfant est timide puis-je rester avec lui pendant la séance ?

Bien sûr, il est important que votre enfant se sente bien et en confiance, s'il a besoin que vous restiez ce n'est pas du tout un soucis pour moi. Parfois, en cours de séance, le parent sent qu'il peut s'éclipser et laisser son enfant seul avec moi.

Mon enfant sera t-il fatigué après la séance ?

Après une séance, il se peut que votre enfant se sente un peu fatigué, mais cela ne dur pas et il retrouvera rapidement son énergie habituelle. Il peut donc tout a fait faire une séance avant son entrainement de foot.

Peut-on venir en famille ?

Il y a des circonstances où l'on n'a pas vraiment le choix et toute la famille est présente. Par contre les frères et soeurs (s'ils sont assez grands) patienteront en salle d'attente. s'il sont trop petits, j'ai des petits jouets qui pourront les occuper le temps de l'anamnèse.

Est-ce remboursé par la mutuelle ?

Certaines mutuelles remboursent les séance d'hypnothérapie mais pas toutes. Après chaque séance je vous transmet par mail une facture aquitée, pensez à l'envoyer à votre mutuelle, vous aurez peut-être une bonne surprise

L'histoire de Mickaël

Mickaël à 17 ans, il est emmené par sa maman, ce n'est pas son choix et sa posture en début de séance n'est pas très ouverte. 

Sa maman prend le temps de me raconter son histoire puis m'expose la problématique : Il baisse les bras à l'école. 

Mickaël est en première, il a déjà redoublé une fois et sa maman est très inquiète pour son avenir. Nous sommes à la fin du premier trimestre, elle me dit ne pas vouloir attendre une chute plus vertigineuse pour agir. D'autant plus qu'il va devoir faire des choix sur parcoursup d'ici quelques mois. 

Pendant que la maman parle j'observe Mickaël, sa posture, ses yeux qui se lèvent lorsqu'il n'est pas d'accord avec sa mère.

Elle ajoute qu'elle trouve qu'il a de mauvaises fréquentations et se demande s'il ne fument pas de drogue.

Je prend vraiment le temps d'écouter cette maman inquiète avant de me tourner vers Mickaël pour savoir s'il est d'accord avec ce que sa maman à dit. Il y a beaucoup de vrai mais il n'est pas tout à fait d'accord avec sa façon de raconter. Je lui propose d'approfondir ça ensemble sans sa maman. 

Sa maman rejoint la salle d'attente et nous allons pouvoir reprendre. Mais avant de revenir sur notre sujet, je lui pose des questions pour mieux le connaître, pour créer le lien. J'essaie de me mettre dans ses Jordan pour mieux le cerner. Je lui demande s'il fait un sport, ou une autre activité, ce qu'il aime écouter comme musique, s'il est amoureux. 

Puis je lui propose un premier exercice de psychologie positive que je fais avec beaucoup d'ado. C'est un exercice qui va permettre d'amorcer le mouvement et la motivation nécessaire pour aller vers leurs objectif. Grâce à cet exercice, je peux aussi voir comment il voit la réalité. 

Comme beaucoup d'adolescents, Mickaël avait peur de choisir un métier et que finalement ce ne soit pas le bon et qu'il reste enfermé dans ce métier toute sa vie. Ses parents font le même métier depuis des années et ils ne semblent pas l'aimer, ni l'un, ni l'autre. Il me racontent qu'ils n'ont pas le choix et que surtout il ne veut pas de la même vie. Ne sachant pas qu'il est possible d'avoir une vie vraiment différente, il est paralysé par la peur et sabote ses études.

Grâce à l'hypnose nous avons dès la première séance commencé à travailler sur les croyances limitantes.

Lors d'une seconde séance, je retrouve un jeune homme content de revenir et motivé pour continuer. Sa maman me dit qu'elle l'avait trouvé différent mais pour l'instant rien n'a changé au niveau des résultats. Je lui rappel (et Mickaël aussi) que le trimestre vient de démarrer et que donc il n'y pas du y avoir beaucoup de contrôle. 

Cette deuxième séance nous travaillons sur les émotions et l'EFT va nous y aider. En fin de séance, une petite session d'hypnose va venir renforcer la confiance en soi. 

Lors de la troisième séance, je garde la maman. Je vérifie que l'objectif que l'on poursuit est bien le même et je la questionne un peu plus sur ses peurs vis à vis de son fils.

Je comprend très vite qu'elle a des regrets concernant sa propre carrière et elle souhaite que son fils ait le choix. Lors de cette discussion, Mickaël est resté avec nous car c'était important qu'il entende que sa maman, qu'il disait sur son dos, voulait juste qu'il ait de meilleurs chances qu'elle. 

Je leur propose de faire un contrat entre eux. Avec Mickaël nous fixons une moyenne qu'il pense être capable d'atteindre, nous la validons avec la maman. Puis j'encourage la maman à faire confiance à son fils et à être moins derrière son dos. Nous prenons aussi le temps de parler de ce qu'il voudrait faire dans la vie et comme études. Sa maman s'engage à l'accompagner aux différents salons pour rencontrer des écoles et des professionnels.

Nous avons choisi de ne pas poursuivre sur plus de séances. Il est important que les familles puissent voler de propres ailes. Néanmoins, je reste toujours à disposition si besoin.

Les notes de Mickaël se sont améliorées, il a trouvé une voie qui lui convient mais sait qu'il peut changer, rien n'est figé. il a eu son Bac sans difficulté... 


L'histoire de Léa

Léa à 12 ans et depuis presque 1 ans elle a développé une phobie de vomir. Au début c'était une simple peur qui embêtait un peu le reste de la famille mais au fil des mois le quotidien est devenu très difficile : elle évite une personne si elle soupçonne qu'elle a une gastro, elle a arrêté de manger certains aliments qu'elle associe au fait de vomir.

Ces dernières semaines elle ne s'est quasiment pas alimenter. 

Lorsque ses parents lui ont proposer de voir quelqu'un pour l'aider, elle à tout de suite accepté.

Lors de ce premier rdv la maman est très inquiète car sa fille ne mange presque plus tellement la peur l'a envahie.

Léa est plutôt pleine de vie et contente d'être au rdv. Néanmoins, elle trouve que sa mère exagère lorsque celle-ci me raconte leur quotidien. De son point de vu, elle mange en assez grande quantité mais juste elle ne veut pas vomir. Elle dit détester la sensation de ballonnement qu'on peut ressentir lorsqu'on a bien trop mangé.

Le fait que tout ai commencé il y a un an m'interpelle et je demande ce qu'il a pu se passer l'an dernier. 

Bien sûr, les parents de Léa y avaient déjà pensé mais sans vraiment trouver. 

Je propose à Léa de rester toutes les deux.

Comme à mon habitude, je commence par lui poser des questions qui n'ont pas de lien direct avec notre problématique afin de mieux connaître Léa.

Je reviens sur ce qui est d'après elle, est le déclencheur de cette peur. Elle m'explique alors que dans la même soirée, après avoir mangé un Mc Do et vu des amis, toute la famille a été malade, en même temps. Et cela s'est probablement inscrit comme un traumatisme.

Je lui propose donc de faire une séance de RITMO. Cette méthode permet de travailler sur les traumatismes et d'inciter le cerveau à traiter l'information afin que cela devienne un fait dans la vie. 

Notre première séance se clôture ainsi.

Au début de la deuxième séance, je demande ce qu'il s'est passé durant ces 3 semaines. La maman est plus rassurée car Léa mange de nouveau des quantités raisonnables. En revanche, elle met souvent en garde sa famille, est derrière leur dos pour se laver les mains (au cas ou ils ont touché une personne porteuse du virus de la gastro) et continue d'éviter soigneusement certains aliments. Cette fois-ci nous prenons de temps de décortiquer sa peur, de comprendre la vraie peur. 

Elle me dit que finalement, elle a très peur de s'étouffer en vomissant, je lui demande si c'est déjà arrivé, elle me répond que non. En fait, elle a peur de s'étouffer, de manquer d'air et de ne plus respirer, et donc de mourir. 

Nous avons donc parlé de la mort, de ce que c'est, ce que ça représente pour elle. 

Nous n'avons pas convenu de troisième rdv. Selon les observations au quotidien la maman reprendrait rdv ou non.

Léa n'a plus montré de difficulté avec la nourriture et n'a plus du tout reparlé de cette peur de vomir.

Je prend rdv 

👇